Comment faire du mortier de scellement ?

Mercredi 25 mai 2022
mortier de scellement

Le mortier de scellement assure la liaison entre différents éléments. Sa résistance aux contraintes mécaniques, à l’arrachement ou encore à la compression et son imperméabilité en font un matériau particulièrement indiqué pour les travaux extérieurs.

 

Qu'est-ce que le mortier de scellement ?

Le mortier de scellement est utilisé dans plusieurs situations faisant appel à sa résistance. Le mélange, essentiellement composé de liants hydrauliques, de charge minérale et d’adjuvants spécifiques, fixe, stabilise, cale, reconstitue et consolide les éléments sur lesquels il s’applique. Une fois en place, le mortier de scellement accompagne l’ouvrage à travers le temps en renforçant sa résistance face aux contraintes extérieures les plus courantes comme le gel ou l'application de produits de déverglaçage.

Les durcisseurs utilisés sur les dallages bétons sont des mortiers de scellement. Les durcisseurs pour graviers Solujoints permettent ainsi de stabiliser les aménagements en gravier et en gravillons, offrant une meilleure résistance à l’abrasion en plus d’un rendu moderne et esthétique dans les allées ou encore au niveau des entourages d'arbres.

 

Dans quel cas utiliser un mortier de scellement ?

Plusieurs situations peuvent justifier le recours à un mortier de scellement, notamment dans le cadre de travaux effectués à l'extérieur ou sur des ouvrages fortement sollicités.

 

Fixation

Le mortier de scellement vient fixer les éléments statiques et dynam

iques dans la matière. Ce procédé permet notamment d’ancrer durablement les fers à béton, les boulons ou encore les poteaux de construction.

Stabilisation

Sur un chantier de travaux, il peut également être utile d’assurer la stabilité de certains équipements. C’est le cas avec les grues par exemple, mais aussi avec d'autres installations comme les tampons de voirie.

 

Calage

Le mortier de scellement sert également au calage de machines et de pièces mécaniques et peut aussi être mobilisé en calage de charpentes.

 

Ragréage

Dans le bâtiment, le mortier de scellement trouve plusieurs applications. Les surfaces irrégulières peuvent être nivelées avec ce type de mortier pour les opérations de ragréages les plus délicates.

 

Reconstitution

Les saignées occasionnées par des travaux de plomberie, d’électricité ou de rénovation, peuvent aussi être bouchées au moyen d’un mortier de scellement. La matière vient alors reconstituer durablement les murs ou le sol.

 

Consolidation

Plus généralement, tous les travaux ayant vocation à consolider et à renforcer les fondations de la construction peuvent faire usage du mortier de scellement.

 

Qu’est-ce qu'un mortier de scellement béton ?

Le mortier de scellement permet l’assemblage d'éléments bétons à forte sollicitation. Les éléments préfabriqués assemblés au moyen d’un mortier de scellement doivent pouvoir résister aux contraintes exercées par les vents et les charges en plus des contraintes de la structure. Pour le calage de platines, il s’agit de renforcer la résistance aux compressions, aux tractions et à l’arrachement. Avec les scellements d’ancrage, les points de vigilance portent sur les charges et le poids devant être adaptés à la contrainte de la structure. Le mortier de scellement s'applique ainsi aux platines de poteaux, aux éléments préfabriqués, aux poutres ou encore aux boulons d’ancrage.

Les mortiers de scellement utilisés dans le cadre de la protection et de la réparation des structures en béton sont définis par la norme NF EN 1504-6. La partie 6 s’attachant spécifiquement à l'ancrage des barres d’acier d’armature. Ici, c’est la haute résistance du mortier de scellement qui lui permet de remplir ces fonctions. Le mortier de calage mobilisé sur les constructions en béton hydraulique répond à des exigences similaires, mais se trouve plus spécifiquement défini par la norme NF P18-821.

 

Comment appliquer le mortier de scellement sur les éléments bétons ?

La préparation du support précède toutes les autres étapes relatives à l'application du mortier de scellement. La surface et les différents éléments doivent être dépoussiérés et soigneusement nettoyés. Les supports bétons sont ensuite humidifiés abondamment sans toutefois être ruisselants. L’objectif est d'obtenir la saturation du support plusieurs heures avant le coulage. S’il y a lieu, les pièces métalliques sont elles aussi préparées. Il s’agit de s’assurer qu’elles ne présentent pas de trace de rouille et qu’elles soient entièrement dégraissées et lavées.

Le gâchage du mortier s'effectue selon les prescriptions du fabricant en suivant à la lettre les indications portant sur le dosage de l’eau. À la fin de l’opération, le mortier de scellement atteint une texture homogène de consistance coulis fluide ou mortier plastique à béton selon les supports visés. Le premier est principalement utilisé pour le scellement d'éléments pouvant être insérés avant ou dans la foulée du coulage du mortier. Les seconds sont particulièrement indiqués dans le cadre des applications sur les murs et les plafonds. La surface est ensuite protégée à l’aide d’un film ou d’un tissu humide.

 

Comment bien doser le mortier de scellement ?

Selon les applications visées, il est possible d'obtenir différentes consistances de mortier de scellement. Le coulis fluide met en œuvre une plus grande quantité d’eau et s'obtient par malaxage à l’aide d’un mélangeur à grande vitesse. Le mortier plastique et le mortier béton de scellement s'obtiennent avec des proportions d’eau quasiment similaires, à la différence près que le second mélange intègre des gravillons.

Il est donc essentiel d'évaluer les caractéristiques du support et les contraintes rencontrées sur la structure afin de sélectionner le mortier et le type de mélange le plus approprié.

Logo Romex France - Accueil
 - 
Site conçu par GDA agence communication batiment